Murmure chevaleresque

Murmure chevaleresque

Mon château naquit au temps

Tes yeux clairs m’ont séduis

Le plus beau joyau qui brille.

Point de plus beau visage

Mes yeux sur ces chemins

Ton doux murmure que j’entends

De mon havre de paix

Traverser les murailles

Chez toi, quérir avec ma monture

T’amener vers mon cœur

Te blottir, dans ma cape de chevalier

Humer ton parfum naturel

À la manière du vent sauvage

Se faufilant dans la nature

Toi, ma douce passion

Empreinte du soleil sur mon cœur

Tu me redonnes la vie à chaque sourire

Étends-toi sur la berge de mes jours à jamais©

Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *